Qu'est-ce qu'un pneu hiver ?

Qu'est-ce qu'un pneu hiver ?

Dans de nombreux pays, les pneus hiver sont obligatoires à certaines périodes de l'année ou selon l'état des routes (verglas, neige boueuse, chaussée glissante par exemple).

Les pneus hiver sont censés être utilisés en période hivernale lorsque l'état des routes et les températures basses l'imposent. En cas de températures basses, l'élasticité de la gomme de ces pneumatiques permet de conserver une bonne adhérence au sol. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site Web consacré aux SSPP hiver www.wintertpms.com.

Les pneus hiver comportent toujours le marquage M+ S (mud and snow, boue et neige). Selon la définition du règlement européen 661/2009 du 13 juillet 2009, un pneumatique hiver est un pneumatique dont le profil de la bande de roulement, la gomme de la bande de roulement et la structure sont essentiellement conçus pour obtenir une meilleure qualité de conduite et de traction sur neige.

Il existe un autre pictogramme permettant de reconnaître un pneu hiver. Ce pictogramme représente une montagne contenant un flocon et est toujours délivré par la NHTSA, l'agence américaine en charge de la sécurité routière.

Contrairement aux pneus été, les pneus hiver comportent, en plus de leur profil normal, des lamelles qui assurent une bonne adhérence sur les sols meubles tels que de la neige.

Lorsque la température descend en dessous de 7°C, la gomme d'un pneu été commence à durcir. À la différence d'un pneu été, la gomme d'un pneu hiver contient un pourcentage plus important de caoutchouc naturel qui lui confère son élasticité.

Divers tests ont montré que même lors d'une conduite à faible vitesse sur chaussée verglacée, un pneumatique hiver peut, en saison hivernale, s'arrêter jusqu'à 11 mètres plus tôt qu'avec un pneumatique normal, lorsque la température est inférieure à 7°C.

Qu'est-ce qu'un SSPP hiver ?

Un système de surveillance de la pression des pneumatiques, ou SSPP, est un système électronique qui surveille la pression de l'air qui se trouve à l'intérieur du pneumatique d'un véhicule et qui transmet automatiquement un avertissement au conducteur en cas de pneumatique sous-gonflé ou sur-gonflé.

La plupart des systèmes utilisent des capteurs de pneus directs qui transmettent en temps réel les informations sur la pression des pneus au conducteur du véhicule, soit via un afficheur tableau de bord, soit via un témoin. Physiquement, les capteurs sont des transducteurs de pression fixés à l'arrière du corps de valve. Ces capteurs sont fabriqués par des sociétés d'envergure internationale telles que Schrader, Siemens, TRW, Pacific, Lear, etc. Il n'existe pas de norme technique commune pour les capteurs. On trouve donc une multitude de modèles de capteurs conçus par les équipementiers et les fournisseurs.

Les capteurs transmettent également des données telles que leur identifiant de capteur unique, la température et la pression, l'autonomie de la pile et d'autres informations utiles au diagnostic. Ces données sont envoyées au calculateur moteur ou à un récepteur spécifique monté sur le véhicule. Les véhicules dotés d'afficheurs graphiques indiquant l'emplacement des SSPP peuvent ensuite signaler sur quelle roue il y a un problème.

Pneumatiques hiver et SSPP hiver

La plupart des voitures neuves vont être équipées de capteurs intégrés dans la valve. Ceux-ci transmettent par haute fréquence leur identifiant, les informations sur la pression des pneus et la température, ainsi que d'autres informations au calculateur moteur du véhicule. De cette manière, un témoin avertit le conducteur en cas de valeurs critiques.

Chaque fois que l'on remplace un capteur pour SSPP, il faut reprogrammer le calculateur moteur du véhicule. Il faut également saisir au niveau du véhicule l'identifiant unique et la position de chaque capteur. Cette procédure est nécessaire par exemple en cas de capteur ou de valve défectueux ou de pile de capteur déchargée.

Cela demande beaucoup de travail, surtout lors de la création des pneumatiques hiver, où il faut répéter 4 fois la procédure (et à chaque fois que l'on passe des pneus été aux pneus hiver et vice versa). Mais ce n'est pas tout : étant donné que les constructeurs automobiles et les fabricants de pneumatiques utilisent une multitude de capteurs différents, un atelier de montage de pneumatiques qui souhaite proposer la réparation de SSPP doit avoir en stock tous les types de capteurs possibles et imaginables.

Pour remédier à cette problématique, on utilise des capteurs universels pour créer le jeu de pneumatiques hiver qui sera monté ou démonté du véhicule. Au début de la saison hivernale, on peut préparer le jeu de pneumatiques hiver en équipant ceux-ci de capteurs universels. Ils peuvent alors être reprogrammés ou programmés sur le véhicule à l'aide de l'outil Bartec. Le temps de réparation du SSPP est donc réduit au minimum, ce qui est crucial à ce moment-là. Le capteur EZ-sensor® de Schrader a été lancé en 2012 aux États-Unis, où les SSPP sont obligatoires depuis deux ans. Ce capteur peut remplacer plus de 90 % des quelque 150 capteurs d'origine différents. On prévoit une couverture du marché du même ordre pour l'Europe. Les ateliers pourront par conséquent réduire considérablement leur stock tout en continuant à proposer la réparation des SSPP. D'autres capteurs sont également disponibles afin de répondre à la demande en capteurs destinés à la surveillance de la pression des pneumatiques sur le marché des pièces de rechange, et notamment : les capteurs d'origine, les capteurs sens.it™ d'ALLIGATOR et les capteurs IntelliSens™ de Huf.

Unit 9 | Redbrook Business Park | Wilthorpe Road | Redbrook | Barnsley | S75 1JN | United Kingdom

Appelez-nous +44 (0)1226 770581
sales@bartecautoid.com

Company Number: 02719701
VAT Number: 590 8225 27

ISO 9001 & ISO/IEC 27001